Rituel de femmes

Ancrage à la terre & InTranse/El hâl


Des pratiques qui prennent leur source

aux rituels d'Afrique du Nord

 

Le hâl est l’état de présence divine dans les rituels extatiques et de transe en Afrique du Nord. Saïda Naït-Bouda, danseuse et chorégraphe, propose une exploration de ces savoirs dans un art du mouvement d’aujourd’hui qui en garde l’essence et l’esprit : ancrage à la terre, ressourcement des énergies et libération des tensions, intériorité dans le collectif, expression de l'être.

 

Une recherche et une transmission qui s’appuie
sur un regard anthropologique

 

La recherche s'appuie sur les arts traditionnels d'Afrique du Nord, le corps sacré, les matrimoines intangibles, l’ancrage à la terre, les rites de célébration de la terre, les mythes et l'histoire amazighs (berbères), les rituels à caractère mystique et thérapeutique et particulièrement Gnaouas et hadras de transe féminines, l’encens et l’aromathérapie.

 

Une initiation à l'essence et au sens

des rituels de célébration de la terre

 

Les danses pelviennes, encore très pratiquée en Afrique du Nord, sont basées sur un mouvement du ventre  très puissant profondément ancré à l'énergie de la terre. Portée par l'esprit des danses matriarcales de célébration de la fécondité, nous approchons les savoirs ancestraux des femmes pour se soigner à tous les âges de leur vie par le renforcement du périnée, le développement de leur puissance par l'ancrage,  l'art de la célébration de la vie et de la beauté.

 

Une expérimentation des danses de guérison par l'Intranse.

 

Les danses de guérison et de transe féminines et mixtes (hadras) libèrent nos tensions. Leurs relations aux éléments cosmiques renouvellent nos énergies et nous mènent vers le Hâl, état de présence intense où notre corps, notre esprit... et notre coeur sont associés.

 

Le public

 

Les femmes intéressées par l'ancrage, le renforcement et la puissance du périnée, une bonne posture, l’énergie vitale, la kundalini, la fluidité, la célébration, l’ancrage à la terre, le mouvement énergétique, l’intériorité dans le collectif, l’encens, les rituels de passage.

 

Déroulement

Une transmission  progressive et évolutive dans une approche interculturelle.

 

> CULTURE

Les ateliers commencent par un moment de partage de l'expérience et du chemin de connaissance de Saïda Naït-Bouda. Les sujets sont multiples, éclairent et nourrissent l'esprit : le corps dans l'islam, qui sont les berbères, relation aux éléments cosmiques et géométrie de l'espace rituel, les rituels de guérison et les types de transe, le souffle et le divin, les rites de passage, essence et sens des danses traditionnelles, etc...

 

> ÉCHAUFFEMENT 

Un échauffement spécifique basée sur la méthode d'Intranse El hâl. Eveil et prise de conscience du périnée, souffle et intériorité, ouverture du bassin, ancrage, verticalité et centrage.

 

> DANSE & PERINEE

Exploration de l'ancrage par le chakra racine en relation avec l'axe de gravité.

Une expérimentation et une exploration des mouvements des danses pelviennes assises ou debout, dans une pratique en conscience ou l'intériorité et  la répétition, permet de développer puissance du ventre dans un corps verticalisé et connecté.

Pratique des danses de célébrations de la terre en groupe (en ronde et en rangées) orientées vers la jubilation, l'intériorité dans le collectif.

 Peu à peu, chacune de nous selon son histoire, son âge, apprend à connaître cette zone trop souvent oubliée et même parfois totalement méconnue dans une démarche de l'auto soin.

A comprendre l'influence du périnėe sur la qualité de notre posture, la verticalité, le soulagement du dos, le développement de la puissance énergétique qui nous ouvre à notre connexion et notre relation intime à la terre

 

> DE LA LAMENTATION A L'INTRANSE

Une expérience des danses de guérisons. Du Zar en Egypte au Hadras du Maghreb (cérémonies extatiques) le mouvement très ancré à la terre, répétitif et collectifs, nous relient aux éléments cosmiques, libèrent nos tensions et renouvellent nos énergies. Peu à peu chacun-e de nous pratique "l'art des larmes".

 

Une réflexion et un engagement féministe

 

Des rituels comme espace d’expérimentation des matrimoines d’Afrique du Nord, qui se place au carrefour du féminisme et du féminin sacré.

 

En savoir + sur la méthode et l'approche de la transmission

 


Une transmission qui se décline par des Ateliers de 3 h, des stages d'1 journée, des semaines intensives, des séjours en immersion dans la nature.


M A S T E R   C L A S S E S   &    F O R M A T I O N S   P R O . . .