Rituel de femmes

Le ventre de la terre

Une initiation aux matrimoines* ancestraux des femmes berbères (Imazigen).

* Les matrimoines sont les héritages féminins.

Petite présentation en voix et en images...


 

Une transmission et un partage dynamique des héritages  ancestraux.

 

Ni atelier de folklore, ni rituel sacré, ni technique de danse. Un voyage collectif où chacune de nous régénère le lien - coupé ou actif - avec son ventre.

 

Initiée aux fondamentaux de ces pratique dans une approche corporelle et sensitive, chacune de nous comprend à l'intérieur de soi ce qui en fait l'universalité.

 

De tous temps les peuples ont inventé des rituels qui expriment à la fois leur appartenance culturelle et leur manière de célébrer des moments importants tout au long de la vie. Dans leur particularité, ils sont sociaux et régénérants, tant par la régulation des rapports des individus dans la communauté, que dans leur pratique même qui stimule et soigne le corps et l’esprit.

 

Saïda Naït-Bouda, chorégraphe ayant basé sa recherche aux sources de ces savoirs en Afrique du Nord, vous propose ici une transmission où chacune d’entre nous, vient puiser, s’enrichir et revivifier des pratiques profondément inscrites dans notre mémoire collective.

 

Une recherche et une transmission qui s’appuie

sur un regard anthropologique

 

La recherche s'appuie sur les arts traditionnels d'Afrique du Nord, le féminin de l’être, les matrimoines intangibles, l’ancrage à la terre, les rites de célébration de de la terre, les mythes et l'histoire amazighs (berbères), les rituels à caractère mystique et thérapeutique et particulièrement Gnaouas et hadras de transe féminines, l’encens et l’aromathérapie.

 

Une initiation à l'essence et au sens

des rituels de célébration de la terre

 

Les danses pelviennes, encore très pratiquée en Afrique du Nord, sont basées sur un mouvement du ventre  très puissant profondément ancré à l'énergie de la terre. Portée par l'esprit des danses matriarcales de célébration de la fécondité, nous approchons les savoirs ancestraux des femmes pour se soigner à tous les âges de leur vie par le renforment du périnée, le développement de leur puissance par l'ancrage,  l'art de la célébration de la vie et de la beauté.

 

Un rituel réinventé

 

Les danses extatiques et de transe féminines et mixtes (hadras) libérent nos tensions. Leurs relations aux éléments cosmiques renouvellent nos énergies et nous mènent vers le Hâl, état de présence intense où notre corps, notre esprit... et notre coeur sont associés.

 

Le public

 

Les femmes intéressées par le renforcement et la puissance du périnée, une bonne posture, l’énergie vitale, la kundalini, la fluidité, la célébration, l’ancrage à la terre, le mouvement énergétique, l’intériorité dans le collectif, l’encens, le rituel.

(Ce stage ne se substitue pas à la rééducation périnéale post-accouchement).

 

Déroulement

Une transmission  progressive et évolutive dans une approche interculturelle.

 

> CULTURE

Chaque journée commence par un moment de partage de l'expérience et du chemin de connaissance de Saïda Naït-Bouda. Les sujets sont multiples, éclairent et nourrissent l'esprit  : le corps dans l'islam, qui sont les berbères, relation aux éléments cosmiques et géométrie de l'espace rituel, les rituels de guérison et les types de transe, le souffle et le divin, les rites de passage, essence et sens des danses traditionnelles, etc... 

 

> ÉCHAUFFEMENT 

Un échauffement spécifique à la corporalité propre au régions d'Afrique du nord (souffle et intériorité, ouverture du bassin, éveil et prise de conscience du périnée, ancrage, verticalité et centrage) pour bien préparer le corps.

 

> DU MOUVEMENT ARCHAÏQUE À LA CONNEXION

Une expérimentation et une exploration des mouvements des danses pelviennes assises ou debout, dans une pratique en conscience ou l'intériorité et  la répétition, permet d'évoluer et de progresser à son propre rythme.

 Peu à peu, chacune de nous selon son histoire, son âge, apprend à connaître cette zone trop souvent oubliée et même parfois totalement méconnue dans une démarche de l'auto soin.

A comprendre l'influence du périnėe sur la qualité de notre posture, la verticalité, le soulagement du dos, le développement de la puissance énergétique qui nous ouvre à notre connexion et notre relation intime à la terre pour un déploiement infini.

Une traversée des danses de transe féminine Hadra à partir de l'InTranse. Il ne s'agit pas de partir en transe mais de pratiquer les mouvements des danses de transe pour développer présence et connexion.

 

> LA NATURE, LE RITUEL ET LE SACRÉ 

Les après-midi sont dévolues à la préparation et la création d'un rituel.

 

Autour de l'encens 

Introduction en théorie et en pratique aux mélange d'encens thérapeutiques en grain d'Afrique du Nord.

 

Autour du drapé 

Le mlerfe, drapé antique encore porté aujourd'hui dans les zones sahariennes, nous porte à entrer dans un autre espace : l'extra "ordinaire". Initiée à son port et à son maniement, un objet magique qui porte le corps dans une autre dimension.

 

Espace, temps et symboles

Elaboration d'un rituel : phase et étape du rituel, objet et symbole, mise en espace, temps, sens et sacralité.

 

 

Mise en jeu et rituel de passage

Entre rituel en solo et rituel collectif les participantes s'impliquent selon leur niveau et leurs objectifs  dans le rituel "Le ventre de la terre". Un espace où chacune de nous s'exprime dans la partie de soi la plus profonde.

 

Des moments d'échanges tout en long du séjour permettent de poser les questions.

 

Une méthode progressive et évolutive

 

Des rituels comme espace d’expérimentation des matrimoines d’Afrique du Nord, qui se place au carrefour du féminisme et du féminin sacré.

Lire la suite sur la méthode et l'approche de la transmission

 

Inscription et informations sur demande à contact@saidanaitbouda.com avec toutes vos coordonnées (nom prénom, adresse postale, téléphone.


Modalités pratiques

 

Dates du 4 au 9 août
Arrivée le 4 à partir de 14h.
Stage du 5 au 8. 10h00 à 12h30 et de 14h à 17h
Départ le 9.
Lieu
Les Rencontres du Tapis vert 61320 Lalacelle, proposant espace de pratiques artistiques et accueil de stages en Gites Panda, cuisine entièrement équipé, chambres, salon commun, terrasses et jardins, toilettes et salles de bains.
Tarifs par personne
Comprenant le stage, l'hébergement, la participation salle.
- Chambre Seule : 555 €
- Chambre à 2 : 535 €
- Chambre à 4 : 515 €.
Repas
L'organisation des repas sont à la charge des stagiaires. Ravitaillement aux alentours.
Normes de sécurité
Les temps de rencontres et de pratiques se feront dans le respect des règles de distanciation physique car nous disposons de grands espaces qui le permettent.
Nombre de participantes
12 Selon les règles de sécurité actuelle. Le nombre pourra être augmenté selon les changement des normes de distanciation demandées au moment du stage.
Réservation
Envoyez un mail avec vos cordoonnées et la formule choisie pour réserver votre place.
Un mail vous sera envoyé pour vous confirmer votre place.
Inscription
Dès réception du mail de confirmation vous envoyer le montant selon la formule que vous avez choisi, en 1 chèque encaissable au 1er août à l'ordre de l'association El hâl. 1 place Emile Landrin. 75020 paris.
Annulation
Si le stage est annulé dans le cadre de la pandémie du Coronavirus, les chèques vous seront renvoyés.

 

 

 

 



M A S T E R   C L A S S E S   &    F O R M A T I O N S   P R O . . .