Rituel de femmes

Initiation aux rituels berbères


 

Une transmission et un partage dynamique de savoirs ancestraux. Ni atelier de folklore, ni rituel sacré, ni technique de danse. Un voyage collectif où chacune de nous régénère le lien - coupé ou actif - avec son ventre.

 

De tous temps les peuples ont inventé des rituels qui expriment à la fois leur appartenance culturelle et leur manière de célébrer des moments importants tout au long de la vie. Dans leur particularité, ils sont sociaux et régénérants, tant par la régulation des rapports des individus dans la communauté, que dans leur pratique même qui stimule et soigne le corps et l’esprit.

 

Saïda Naït-Bouda, danseuse et chorégraphe, ayant basé sa recherche aux sources de ces savoirs en Afrique du Nord, vous propose ici un voyage initiatique où chacune d’entre nous, vient puiser, s’enrichir et revivifier des pratiques profondément inscrites dans notre mémoire collective.

 

Une recherche et une transmission qui s’appuie

sur un regard anthropologique

 

La recherche s'appuie sur les arts traditionnels d'Afrique du Nord, le féminin de l’être, l’ancrage à la terre, les rites de célébration de de la terre, les mythes et amaziggs (berbères), les rituels à caractère mystique et thérapeutique et particulièrement Gnaouas et hadras de transe féminines, l’encens et l’aromathérapie.

 

Une initiation à l'essence et au sens

des rituels de célébration de la terre

 

Les danses pelviennes, encore très pratiquée en Afrique du Nord, sont basées sur un mouvement du ventre  très puissant profondément ancré à l'énergie de la terre. Portée par l'esprit des danses matriarcales de célébration de la fécondité, nous approchons les savoirs ancestraux des femmes pour soigner leur périnée, développer la puissance du ventre, tout en l'intégrant dans un acte artistique et collectif.

 

Un rituel réinventé

 

Les danses extatiques et de transe féminines et mixtes (hadras) renouvellent nos énergies en relation avec les éléments cosmiques et nous mènent vers le Hâl, état de présence intense où notre corps, notre esprit... et notre coeur sont associés.

 

Le public

 

Les femmes intéressées par la puissance de l’énergie vitale, la kundalini, la fluidité, la célébration, l’ancrage à la terre, la puissance énergétique, l’intériorité dans le collectif, l’encens, le rituel.


Renseignements pratiques

 

Dates

Dimanche 18 novembre | 20 janvier | 14 avril | 3 au 5 mai au Mans | 23 juin.

Horaires

12h00-18h00 (Accueil : à partir de 11h30).

Lieu

Palais de la femme. 94, rue de Charonne. Paris

Tarif

65 €.

Inscription

Par paiement des arrhes de 20 €, le reste le jour du stage.

Par billetterie électonique sécurisée

Par courrier, nous contacter.

.

 



M A S T E R   C L A S S E S   &    F O R M A T I O N S   P R O . . .