Le féminin ancré c'est quoi

« Entre une super sacralisation du féminin et un féminisme qui n'a pas pensé le corps, il existe une alternative : le féminin ancré. Une approche physique et concrète pour développer sa puissance féminine, s'ancrer et retrouver confiance en soi, ouvrir les champs de la transformation et de la créativité. »



Un choix d'expériences multiples

LA DANSE, LE PÉRINÉE ET LE RITUEL

Pour régénérer les liens - coupés ou actifs -

avec son ventre.

Ateliers de 2h30 à Paris.

> 28 janvier
> 18 février
> 25 mars
> 8 avril
> 17 juin

---->

SE RECONNECTER A SON CORPS

Pour renforcer sa puissance féminine

Stages de 2 jours à Paris.

> 26-27 novembre.

> 21-22 janvier

> 18-19 mars

> 27-28 mai.

---->

SE RECONNECTER A SON CORPS

Pour se recentrer et trouver sa place

Séjour résidentiel sur 7 jours.

26 avril au 3 mai 2023

---->



Retour d'expérience

Au delà de son don pour partager ses recherches, sa culture et nous transporter ailleurs, la force de Saïda Naït-Bouda est de savoir créer un écrin hors du temps pour que chacune puisse se révéler à elle même.


Telle une cheffe d’orchestre, elle impulse le mouvement, accompagne, facilite, guide, libère les corps et les esprits.


Ainsi, le rituel d’ancrage offre un lieu de (re)connexion à soi, à l’intérieur duquel chacune dialogue avec elle même et cherche ses propres réponses portée par l’énergie sororale.


Faire l’expérience de vivre un moment intime dans un élan collectif m’a ouvert des horizons. Réaliser que ce faisant j’offrais mon énergie aux autres, m’a ouvert les sens.


Alors que nos sociétés occidentales encouragent l’hyper individualisme, ces pratiques nous rappellent à quel point nous sommes connectés à la terre et reliés les uns aux autres.

LUDWINE

 


Qui suis-Je ?

J’accompagne les femmes à révéler leur puissance féminine par la reconnexion à leur corps. Dans un processus initiatique, je les amène à développer leur propres ressources dans l’autonomie.

 

Danseuse et chorégraphe, je transmet une pratique artistique de réparation par le réveil de savoirs ancestraux logés dans notre mémoire corporelle.

 

Ma transmission vient d’une longue quête identitaire, je suis née en France de parents algériens, où j’ai cherché à trouver ma place entre le poids de la tradition et celui de la discrimination.

 

C’est dans cette quête au pays des origines qui s’est cristallisée sur les rituels à caractère thérapeutiques, que j’ai trouvé une sorte de graal : le Hâl. Un état de présence intense où l’individu se rassemble et peut exprimer la partie de soi la plus profonde.

 

Créatrice de spectacles et de conférences je propose des ateliers pour comprendre l’immense rôle - physiologique, émotionnel et sexuel - du périnée, d'introduire de nouveaux rituels de femmes et des pratiques mixtes  vers l'Intranse.

 

Ce qui m’anime c’est aider les femmes à sortir des assignations pour affirmer leur originalité, leur personnalité et leur désir.

 

Tout en gardant la capacité d'être ensemencée par la beauté du monde.