Article

Podcast LES TRADITIONS DU FUTUR
Un entretien avec Saïda Naït-bouda, danseuse et chorégraphe sur sa recherche autour des traditions d'Afrique du Nord.
A quoi sert l'Art ? Lettre à Monsieur Peter Brook
A QUOI SERT L’ART ? [LETTRE A MONSIEUR PETER BROOK, Metteur en scène] A 20 ans, j’ai vu votre Carmen alors que j’étais incarcérée à la prison de Fleury Mérogis...

Les traditions du futur
Des traditions féminines ancestrales à la transculturalité. Par Saïda Naït-Bouda. La première fois qu'on m’a demandé d’animer un cercle de femmes j’ai freiné des quatre fers. Un cercle de femmes, mais c’est quoi ? Née en France de parents algériens, je me suis construite entre deux mondes. Le monde de mon père où les femmes et les hommes sont séparés et le monde de la France, où par l’imaginaire colonial, le corps des femmes issues de ces régions est fortement érotisé.
Je ne suis pas une danseuse orientale
JE NE SUIS PAS UNE DANSEUSE ORIENTALE Sous le terme de danse orientale, on voudrait rassembler une multitude de danses qui réunit autant les danses d’Afrique du Nord (Égypte, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Mauritanie, Soudan) que celles du Machrek (Syrie, Liban, Jordanie). Il est louable que des danseurs et danseuses se battent aujourd'hui pour donner une reconnaissance et une légitimité à la danse orientale dans le monde artistique. Mais moi, je ne suis pas une danseuse orientale. La...

Article à venir