Chorégraphe

Danseuse, chorégraphe et pédagogue, Saïda Naït-Bouda, est une artiste qui développe sa propre technique : la danse El hâl, un état de présence intense qui permet à l'individu de se reconnecter à son corps et à son environnement.

 

Depuis, 2000, elle créé des spectacles, organise des rencontres et des transmissions pour le partage de ce nouvel art du mouvement aux carrefours de savoirs ancestraux et de nouvelles formes d'expression et d'auto-soin.

 

REFERENCES

Cloud, Palais de Tokyo, Institut des Cultures d'Islam, Centre National de la Danse, les Ateliers d'Ethnomusicologie à Genève, Mucem, Institut du Monde arabe, Médiathèque musicale de paris, Danse au Coeur, Conservatoire de Roubaix, Conservatoire Georges Bizet, Festival Bains de rue,...

 

Voyageuse

Partant d'une quête des origines,  Elle est  née en France de parents algériens, le voyage initiatique au pays des origine se cristallise sur le corps dansant.

 

Parcourant l'Afrique du Nord de part en part, d'est en ouest et du Nord au Sud, de médina en oasis sahariennes, de hauts plateaux aux frontières du Sahel, elle entreprend un long voyage aux sources des danses traditionnelles.

 

 

Chercheuse de sens

 L’art et la réparation sont au coeur de la recherche de Saïda Naït-Bouda, pour qui les pratiques du corps et de l'âme doivent être connectées aux rapports d'oppression qui travaillent notre société.

 

Entre approche transculturelle des patrimoines et matrimoines intangibles et récit autobiographique postcolonial, l'engagement artistique de Saïda Naït-Bouda pose la question toujours renouvelée d'aller au delà.

 

Dans un ailleurs universel, où l'être peut se réparer dans le collectif.

 


Lien vers la bio

---->