Note d'Intention - Avant la hadra

Avant la Hadra est l'aboutissement d'une longue réflexion autour d'une question lanscinante "comment aborder les patrimoines intangibles hors de leur contexte habituel de transmission".


Après des années de collectage autour des danses traditionnelles, après des années de  rencontres avec les artistes locaux, une sorte d'aboutissement à eu lieu pendant l'été 2014.


Cette expérience se déroulera en 2 volets :

- La rencontre avec les Hadarrates Souiriyattes qui donnera lieu en sortie de résidence au spectacle "Hadrines" pendant les nuits du Hadra à Essaouira (Maroc) ;

- suivi d'un accueil en résidence dans le cadre du vivarium d'artistes "corps, poésie, actions" organisé à la Maison des bocages par Youna Marsauche, qui me demande de donner mes impressions dansées de la rencontre avec les Hadarrates.


Transporté dans un contexte totalement différent, il m'ai apparu que le spectacle se figerait en un folklore où l'esthétique annihilerait en quelque sorte la force du sujet.


Aussi, il m'a semblé qu'il fallait que je raconte plutôt mon histoire autour de ces cultures sous une forme d'expérience collective. Ce que j'en avais vécu et ce que je pouvais en transmettre sans en trahir l'esprit : l'accueil, la libération des tensions négatives, l'organisation dans l'espace, le partage dans la célébration de la vie et de la beauté.


Casser les codes de représentations habituels, mettre en relation l'espace et le public, donne à l'artiste la possibilité de se situer à la croisée des mémoires individuelles et collectives et de partager les héritages.


Par l'organisation scénique, les sensations, le regard et la pratique, chacun et chacune d'entre nous trouve sa place dans un rituel réinventé.