Projet

Traditions du futur

Un rituel contemporain qui invite des femmes à mettre en jeu une pratique des mouvements archaïques - issus des rituels traditionnels-, en étroite relation avec l'architecture.

Plusieurs formes d'espace publiques sont possibles : monuments, parcs et jardins, friches.


[Ecoutez le Podcast]

TRADITIONS DU FUTUR
La chorégraphe voyageuse nous présente sa recherche sur les traditions féminines d'Afrique du Nord, et son projet chorégraphique participatif "Traditions du Futur", dans un entretien mené par Isabelle Maurel.

Ecoutez le podcast sur ce lien

 

[lisez l'article] TRADITIONS DU FUTUR

Des traditions féminines ancestrales à la transculturalité;

Lire l'article sur ce lien

 


 « Subissant, contraintes, violentées même, 

les femmes depuis la nuit des temps ont inventé des rituels

pour garder au cœur l'art du toujours vivre.

Inventant un jardin avec un seul pétale de rose,

recréant un espace magique avec un petit brasero d'encens,

pratiquant le mouvement pour soigner,

 elles Ré-inventent la célébration de la vie et de la beauté.

J'en ai rencontré quelques unes.

Fortes de leur jeunesse ou percluses,

cloîtrées. Esclaves. Empêchées...ou libres.

Chacune à sa façon m'a donné sa joie. Sa tendresse. Et nous avons partagé des trésors. "

Saïda Naït-Bouda

Création

Saïda Nait-Bouda.

Collaboration artistique

Isabelle Maurel

Production

Cie El häl/Saïda Naït-Bouda

Co – production Comité Metallos dans le cadre du Parcours Filles/Femmes 2021 : "Elles pe(a)nsent le futur", sous la direction artistique d'Isabelle Maurel.

Soutien La maison des Métallos, Centre Archipelia.

Traditions du Futur est un dispositif scénographique qui met en jeu de nouvelles expérimentations artistiques paradoxales.

> La communication entre l’espace intérieur infini - le corps sacré - et l’espace extérieur structuré - le monument ;
> L'incarnation de l'énergie féminine ancrée dans l'espace public profane ou sacré ;
> L’intégration de savoirs traditionnels issus des diasporas dans des espaces de pouvoir ;
> Une écriture en mouvement qui met en relation les matrimoines intangibles - les héritages que les femmes se transmettent de génération en génération dans les cultures ancestrales-,  et l'espace contemporain.
La pratique

 

La transmission est basée sur la danse El hâl©, - une méthode d'ancrage en mouvement par la reconnexion aux savoirs ancestraux -,
et propose un champ d’expérimentation et d’exploration  des mouvements archaïques des danses pelviennes de célébration de la terre (Chaouiya) et des états extatiques des transes féminines (Hadras).

 

Ni atelier de folklore, ni rituel sacré, ni technique de danse, une transmission artistique qui amènent les participantes à comprendre en quoi ces traditions nous réalimentent. Nous permettent de retrouver des chemins dans le corps qui nous reconnectent avec des savoirs ancestraux inscrits au plus profond de nous.

 

Publics

 

Toutes les femmes sans restriction de niveau. Il n'est pas nécessaire d'avoir appris la danse, mais vouloir s'impliquer dans un projet collectif où il s'agit de partager, d'incarner et de manifester la présence de savoirs féminins ancestraux dans l'espace public.

 

 


Appel à participation

15, 16, 18 et 19 Septembre 2021 à Paris

 

Publics
Toutes les femmes sans restriction de niveau. Il n'est pas nécessaire d'avoir appris la danse, mais avoir le désir de s'impliquer dans un projet collectif où il s'agit de partager, d'incarner et de manifester la présence de savoirs ancestraux issus des diasporas. 

 

Infos pratiques

 

Calendrier

> 15 et 16 septembre| 18h30-22h00
Maison des métallos. 94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris.

 

- 18 et 19 septembre | 16h30-21h00

Sur le parvis d'un espace public (en cours d'organisation).

 

Engagement
L'inscription engage à participer à toutes les dates, merci de tenir compte de vos disponibilités avant de vous inscrire !
Dans le respect de la dynamique de groupe liée au projet collectif, Il est important d'arriver à l'heure.

Tenue
Les participantes sont revêtues de grands drapés.
De ce fait Il faut être habillé en noir dans une tenue la plus neutre possible et sans ornementation. Ce qui compte c'est que la majesté des corps portés par le drapé s'inscrive dans le paysage.

Robe noire au choix
> robe d'été longue et souple aux chevilles
> ou pantalon souple et débardeur
> ou jupe longue et débardeur avec un leggins en dessous.

il peu faire frisquet, munissez vous d'un sous pull de ski à longue manche et de sous doudoune en duvet (noires).

Chaussures noires au choix
Bottine, basket, sandales les plus simples possibles dans lesquelles vous êtes à l'aise pour danser.

Inscription
Par mail avec nom, prénom et votre numéro de téléphone (indispensable)
. A l'approche de l'évènement vous recevrez le lien pour intégrer le groupe watsaap pour les informations complémentaires.

sur ce lien

 


Traditions du futur

se décline en 3 formes :

> Des ateliers créatifs et une restitution sous forme de performance avec les habitantes,

> Une performance,

> Un grand atelier découverte.

 

Equipes

 

Traditions du futur 1 - Ateliers créatifs et performance avec les habitantes

Conception : Saïda Naït-Bouda en collaboration avec Isabelle Maurel et la participation des habitantes

Musique : Bandes enregistrées où musique live avec 2 musiciens.

Interprétation : les habitantes guidées par Isabelle Maurel et Saïda Naït-Bouda

 

Traditions du futur 2 - Performance [En recherche de résidence]

Conception Saïda Naït-Bouda

Interprétation Saïda Naït-Bouda

Musique : Une percussionniste ou une bande enregistrée

Scénographie : En cours de programmation

Costumes : Raphaël Sinaï

 

Traditions du futur 3 - Ateliers Découvertes

Intervenante Saïda Naït-Bouda


Autour du projet

 

Sensibilisation

Les traditions du futur voyage au coeur des structures sociales et culturelles en proposant conférence, pratique collectives et échanges.

 

Ateliers

Danser le sacré !

Du mouvement archaïque à la conception de l'espace
Une expérience de la conception de l'espace qui prend sa source dans l'architecture musulmane. De la célébration des points cardinaux issus des danses Derviches au mouvement intérieur et collectif pratiqué dans les Hadras (cérémonies extatiques) les participant-e-s sont amené à comprendre la relation que nous avons avec ce qui nous entoure.

Un programme adapté selon les publics : amateurs, ou artistes professionnels des arts vivants.