Danse El Hâl


Littéralement état en langue arabe, Le hâl est l’état de présence divine dans les rituels extatiques et de guérison en Afrique du Nord.


Saïda Naït-Bouda, danseuse et chorégraphe ayant ancré sa recherche aux sources de ces savoirs propose des rituels d'aujourd'hui où nous pouvons expérimenter ce qui en fait l'essence et l'esprit: ancrage à la terre dans un état de présence intense, verticalité, ressourcement des énergies et libération des tensions, intériorité dans le collectif, communication et expression de l'être, transformation.

 

Des rituels contemporains

 

La pratique des danses archaïques en relation avec l'énergie de la terre nous reconnecte à la source de la vitalité originelle. Entre l'intérieur infini - le corps sacré - et ce qui nous entoure - l'espace et les autres, s'ouvre un espace d'infinies possibilités de création et de renouvellement entre art et guérison.

 

Un art du mouvement qui se place au carrefour des savoirs traditionnels et de nouvelles formes d'expression qui se décline en plusieurs thématiques :

 

LA DANSE ET LE PÉRINÉE

Exploration de la puissance du ventre, renforcement du périnée par les danses pelviennes et les danses de célébration de la terre.

En savoir +

 

INTRANSE*

Expérience des mouvements archaïque issus des rituels à caractère thérapeutique ou mystique.

En savoir +

(*) L'intranse consiste à ne pas partir en transe, mais pratiquer le mouvement répétitif pour développer présence et connexion

 

 

DANSER LE SACRÉ

Une compréhension de l'espace chorégraphique à partir de la conception de l'espace dans l'architecture musulmane.

En savoir +

 

L'ART DU DRAPÉ

Jouer à mettre du vent dans les voiles en se nourrissant de son parcours de la Grèce antique au Sahara.

En savoir +

 

Des rituels mixtes ou exclusivement féminin.

Témoignages des élèves

--->



Faites l'expérience


Télécharger
Le dossier de présentation de la danse El hâl
El hâl_ dossier_janvier 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 380.0 KB